Les différences entre une newsletter et un email marketing

Avant de voir les différences entre ces deux moyens de communication il est bon d’en rappeler les points communs. Une newsletter (lettre d’information ou encore infolettre en français) et un email marketing (courriel de commercialisation) sont tous les deux des courriers électroniques. Les  deux sont écrits en langage HTML souvent additionné de CSS pour la mise en forme. Ils nécessitent le consentement du destinataire et l’opt-in (case à cocher et non pré-cochée) reste le meilleur moyen de communiquer en B to C en toute légalité. Newsletter et email marketing sont tous les deux une nouvelle forme de publipostage et ils rentrent dans le cadre du marketing direct.

Ces deux types d’email diffèrent néanmoins en termes d’objectif, de cible, de format éditorial et de contenu.


La newsletter pour informer et fidéliser

La newsletter est un outil de communication informatif. Il permet à l’expéditeur de mettre en avant une ou plusieurs actualités récentes relatives à son activité qui intéresseront le destinataire. Il peut s’agir d’un nouveau partenariat, d’un nouveau produit, d’un témoignage, d’une innovation, d’un portrait etc. La newsletter s’inscrit dans la durée avec une régularité de la diffusion (hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle) et respecte généralement une thématique ou un fil conducteur qu’elle déclinera lors des différents numéros. Les destinataires de la lettre d’information se sont préalablement abonnés et se sont donc inscrits dans la liste de diffusion, donnant ainsi à l’annonceur la permission de leur envoyer des emails. Il y a donc là une démarche volontaire  qui est plus qu’un consentement à recevoir le courriel mais bien le désir de rester informer quant aux évolutions d’une entreprise, d’un marché ou de tout autre organisme.

La newsletter permet de créer du lien, de garder contact entre deux parties et de maintenir une relation. C’est un outil de fidélisation et non un outil pour vendre ou prospecter. Elle permet d’engager une relation durable tout en améliorant la notoriété et en influençant l’image de marque. En tant qu’outil de communication externe, l’objectif premier n’est pas la vente mais l’objectif final est bien la conversion de prospects en clients.

Attention, en B to C, l’expéditeur doit avoir le consentement préalable du destinataire pour lui envoyer un email. Si vous n’avez pas son consentement vous êtes considéré comme un spammeur et vous êtes en infraction avec la loi. En B to B, les adresses non-nominatives (exemple : contact@societe.com) ainsi que les adresses nominatives (exemple : prenom.nom@societe.com) ne nécessitent pas de consentement préalable de la part du destinataire à condition que le contenu de l’offre commerciale soit en adéquation avec le secteur d’activité de la société ou de la fonction du destinataire.

 


L’email marketing pour convertir et/ou vendre

L’email marketing ou courriel de commercialisation est un email avec un sujet unique visant une cible définie comprenant au moins une incitation à l’action. Faisant partie d’une campagne marketing, ce publipostage numérique découle d’une stratégie adoptée en fonction de l’objectif et de la cible marketing. Il peut avoir comme objectif de commercialiser un service, un produit ou un évènement, de mettre en avant une offre promotionnelle, de générer un premier achat,  de faire connaitre son activité, d’élargir une base de contacts ou encore de qualifier des prospects en fonction de leur besoins et centres d’intérêt.

L’email marketing est généralement concis et conçu avec un design attractif et une accroche efficace. Il ne contient généralement qu’une seule information, un faible nombre de produits et a comme but  de convaincre rapidement afin que l’internaute passe à l’acte d’achat. Le message peut être répété dans le cadre d’une campagne marketing mais il est généralement délimité dans le temps.

L’email marketing a un objectif commercial mais il peut proposer de s’inscrire à la newsletter pour fidéliser le destinataire. De plus, l’email marketing reprend l’identité visuelle et les valeurs de l’entreprise (charte graphique, relation client, représentation de l’entreprise) et rentre ainsi dans le cadre plus général de la stratégie marketing de l’entreprise.

Conseil marketing :
Pensez à bien évaluer la pression marketing sous peine de perdre des contacts qui jugeraient la fréquence des emails excessive et se désabonneraient. Pour des listes de diffusion conséquentes, il est possible lors de l’abonnement de proposer un choix de fréquence de réception ou un choix de contenu des emails (newsletter, nouveaux produits, offres promotionnelles).

 


L’email est le moyen publicitaire du 21ème siècle et les marketeurs l’ont bien compris. Une newsletter permet de stimuler votre base de contacts, de créer du lien sans une logique immédiate de commercialisation. Une campagne emailing permet d’aller à la rencontre des prospects et des clients pour leur faire découvrir un produit ou un service. C’est un « call to action » : il appelle à une réaction du destinataire. Ces deux formats de courriel se complètent selon les objectifs de l’entreprise et selon sa capacité à produire du contenu.